Historique WCW

Les Débuts à la NWA:
La Georgia Championship Wrestling et la Capitol Wrestling Corporation utilisent le nom de WCW (World Championship Championship) pour certains de leur shows. C'est en 1983 que la Georgia Wrestling Championship change le nom de ses shows télévisé pour devenir la WCW. Les détenteurs de la Georgia Wrestling Championship, Gerald et Jack Brisco vont en 1984 vendre leur parts à Vince McMahon ainsi que la grille horaire. Vince McMahon se sert de cette grille horaire pour proposé des résumés des shows de la WWF.
A partir de 1986, Jim Crockett qui controlait plusieurs territoites de la NWA et Vince McMahon se battaient pour avoir le plus de droits télés. En mai 1988, Vince McMahon vend ses parts et la grille horaire de la WCW à Jim Crockett sous la pression de Ted Turner. Ted Turner "ressucite" la WCW.
Après plusieurs acquisitions de territoires de la NWA, Jim Crockett devenait le président de la NWA et le fondateur de la JCP. Mais après toutes ces acquisitions, les coffres de la JPC étaient presque vides. Jim Crockett crée le premier Pay Per View Starcade comme réponse à la création de Wrestlemania mais Vince McMahon annonce la création des Survivor Series. La WWF avait demandé aux chaines de télévisions de ne pas diffusé Starcade sinon ils ne pourraient plus diffusé la WWF.
La pormotion de Jim Crockett était racheté par Ted Turner le 21 novembre 1988, il y annonce que la WCW misera sur le côté athlétique. En 1989, le champion de la NWA Ric Flair est à la tête du booking, il arrive à faire venir Ricky Steamboat et Terry Funk ainsi qu'à engager des jeunes talents (Sting, Sid Vicious, Lex Luger, The Great Muta ...)
La WCW devient alors de plus en plus indépendante et commence à se détaché de la NWA.

Séparation avec la NWA:
La WCW se sépare officielement de la NWA en janvier 1991. La WCW crée ses propres titres WCW World Heavyweight, et WCW World Tag Team.
La NWA et la WCW reconnaissent tous les 2 Ric Flair comme leur champion du monde. Jim Herd, récemment président de la WCW décide de renvoyé Flair en juillet 1991 car Flair demandait trop d'argent pour le dépot de garanti du titre NWA. Un peu plus tard la WCW négocie avec la NWA pour utilisé le nom "NWA", elle ordonnait ensuite à la WWF d'arrêté de montrer Ric Flair avec le titre de la NWA en prétextant des droits sur le titre NWA. Ric Flair renvoya la ceinture NWA à la WCW après le départ de Jim Herd, il fut donc remboursé et la WCW pouvait à nouveau se servir du titre de la NWA.
La NWA et la WCW se séparent à nouveau en septembre 1993.

L'Ere Bischoff:
Le produit créatif de la WCW chute entre 1992 et 1993 sous la direction de Jim Herd puis de Bill Watts. Eric Bischoff est alors nommé Président exécutif de la fédération.
La première année de Bischoff est un échec, car jusque la Dusty Rhodes et Ole Anderson ont les pleins pouvoirs au niveau créatif. Les 2 vont crées des histoires avec des semblants de rivalités et des gimmicks ridicules. En 1993, la WCW décide encore une fois de se baser sur Ric Flair.
Eric Bischoff lançait la guerre à a WWF en tantant de recruté les anciennes stars de la WWF: Hulk Hogan et Randy Savage. Du fait de leurs grand statuts, Hogan et Savage pouvaient exigés d'obtenir des concessions et des avantages qu'aucun catcheur ne pouvaient avoir à l'époque, et ainsi pour plusieurs années, les garanties de toucher plusieurs millions de dollars et de décider d'eux-mêmes de la direction que doit prendre leur personnage, plus tard d'autres lutteurs exigeront les mêmes avantages et les contrats deviendront faramineux et hors de portées pour la WCW.
Ceci ne passe pas inaperçu pour Turner qui n'approuvait pas les dépenses et les manières de faire de Bischoff, et décidait donc de faire un point complet avec ce dernier en 1995. Il en résultera la création de l'émission WCW Monday Nitro le lundi soir pour contrer le WWF Monday Night RAW.
Le premier Monday Nitro voit le retour de Lex Luger qui était il y a encore à la WWF le week-end précédant. Eric Bischoff lui donnait en direct les résultats de Raw (qui avait été préenregistré. En décembre la championne WWE Women's Medusa arrive à la WCW et jette le titre dans une poubelle en disant "voici ce que je pense de la WWF"
Mais les officiels de la WCW savaient qu'il fallait faire ses preuves sur le ring, pour cela ils vont crée une division cruiserweight ce qui permet de recruter des luchador mexicain dont lde nombreux fans américains ne connaissaient pas le style.
Le Monday Night War débutait réellement le jour du "Memorial day" en 1996 quand Scott Hall (qui luttait à la WWF en tant que Razor Ramon) interrompait un match à Nitro. Il laissait entendre qu'il venait de la WWF avec deux de ses associés pour prendre le contrôle de la WCW et disait le fameux discours "Vous voulez une guerre?". Hall défiait les stars de la WCW de se lever et défendre leur fédération face aux envahisseurs. Ceci marquait officiellement le début de l'histoire de la nWo.
En 1997, la WCW est propulsé au sommet surtout grâce à la nWo. Pendant ce temps, la nWo rivalisait avec les Four Horsemen et puis le Héros de la WCW, Sting. Cette rivalité avec le « Stinger » servait à promouvoir le pay per view StarrCade en décembre, le grand rendez-vous de la fédération. Quand la WCW réalisait le match entre Sting et Hogan pour le WCW World Heavyweight Championship, le PPV réalisait le plus fort taux d'achats de l'histoire de l'organisation et Bischoff était largement congratulé.
Peu de temps après, la World Wrestling Federation infligeait un procès à la WCW, prétextant que la New World Order impliquait le fait que Hall et Nash étaient des envahisseurs envoyés par McMahon pour détruire la WCW, malgré le fait que Bischoff devant les caméras demandait à Nash "Etes-vous employés par la WWF?" qui répondait antipatiquement "Non." Une autre raison pour ce procès était que la WWF trouvait que le personnage joué par Scott Hall ressemblait trop à celui de Razor Ramon et qui est la propriété de la WWF. Le procès se déroulait pour plusieurs années avant qu'il n'y ait un non-lieu.
Largement grâce à ceci, la WCW battait la WWF pour 84 semaines consécutives. Un autre moyen pour la WCW de battre la WWF était de donner les résultats pré-enregistrés de RAW pour conserver les spectateurs sur Nitro.

La WWF contre attaque:
Quand Hart quittait la WWF après le Montréal Screwjob aux Survivor Series 1997, il paraissait sûr que la WCW allait en finir une bonne fois pour toutes avec la WWF. En effet, la WCW possédait les plus grandes stars de cette industrie, comme Hogan, Savage, Sting, Flair, Hart, Hall et Nash. Mais en plus des stars montantes n'étant pas encore au premier plan comme Chris Benoit et Raven, sans oublier une excitante division cruiserweight (poids-moyens) qui réunissait des voltigeurs du Mexique (les luchadors) et du Japon en plus de ceux des États-Unis. Pourtant, les choses ne se déroulaient pas comme la WCW les avaient prévus.
Cependant, après WrestleMania en mars 1998 qui voyait comme affiche de rêve une confrontation entre Austin et Michaels arbitrée par Mike Tyson, Vince McMahon reprenait la tête dans les Monday Night Wars avec sa nouvelle WWF "Attitude" et toute sa nouvelle génération de stars montantes comme justement "Stone Cold" Steve Austin, The Rock, Triple H, et Mankind. La rivalité classique entre McMahon et Austin (qui ironiquement, avait été viré par Bischoff à l'été 1995 pour ne pas être assez vendeur) captivait complètement les fans.
Le 13 avril 1998, RAW voyait à l'affiche s'affronter Austin et McMahon, et marquait donc la fin de 84 semaines de domination de la WCW dans les audiences depuis 1996. La WWF ne s'arrêtait pas là pour autant. Leurs audiences augmentaient fortement dans les deux années qui suivaient, et ce plus que jamais. La WCW essayait de contrer en divisant la nWo avec d'un côté Hogan toujours "heel" menant la nWo Hollywood et de l'autre Nash en "face" qui menait la nWo Wolfpac, mais beaucoup pensaient qu'ils ne faisaient que reprendre l'idée de l'histoire WCW vs nWo.
Malgré cela la WCW avait fait un coup dans l'espérance de reprendre sa suprématie dans les audiences, en recrutant de l'ancien joueur de la NFL Bill Goldberg en tant que monstre invincible avec une série de victoires record. Goldberg était incroyablement populaire auprès des fans qui chantaient "Gold-Berg, Gold-Berg" lors de son entrée sur le ring, mais ceci ne durait pas longtemps vu que la liste de stars de la WCW acceptant de se faire détruire par Goldberg devenait de plus en plus mince. L'une des dernières grosses victoires de la WCW dans le Monday Night War était le 6 juillet 1998 quand la fédération offrait la très attendue confrontation entre Hogan et Goldberg pour le titre de Champion du Monde (que ce dernier aura gagné) lors de Nitro. En faisant cela, ils ont booster leur audience pour une semaine seulement et perdu beaucoup d'argent qui aurait put être gagné si le match était en main-event de PPV. Le 14 septembre 1998, la WCW gagnait les audiences une fois de plus avec un moment mémorable qui voyait le retour de Ric Flair à la fédération et la reformation du légendaire gang des Four Horsemen. Le 25 octobre 1998, le PPV WCW Haloween Havoc se termina plus tard que prévu à cause du rajout d'un match pour le titre par équipes. Du coup, beaucoup ne pouvaient voir la fin de l'évènement avec le match de championnat entre Diamond Dallas Page et Goldberg. Le lendemain, la WCW décidait de corriger le problème en diffusant lors de Nitro l'intégralité du match gratuitement, et gagnait donc le Monday Night War pour la dernière fois.
Mais la WCW n'exposait pas assez ses jeunes talents, malgré le fait d'avoir de véritables stars montantes comme Chris Jericho, Chris Benoit, Billy Kidman, Chavo Guerrero, Jr., Eddie Guerrero, Perry Saturn, Raven, Booker T ou encore Rey Mysterio. Ils étaient tous presque éloignés des main-events, et cette décision de ne pas mettre ses jeunes en avant ajouté à « l'Ere Attitude » de la WWF, vont causer définitivement la perte de la WCW.
Le 4 janvier 1999, lors d'un combat pour le titre mondial de la WCW entre Kevin Nash et Hogan, Nash se couche volontairement après qu'Hogan l'ai touché avec le doigt, le titre perd beaucoup de crédibilité ainsi qu'Hogan surtout que Bischoff annonça les résultats de Raw en disant que Mick Foley avait gagné le titre de la WWE pour ridiculisé Raw et que les spectateurs restent regarder Nitro mais l'effet fut l'inverse, les fans zappaient pour aller voir un vrai match de championnat.

La Fin de la WCW:
Eric Bischoff est licensié le 10 septembre 2000 par Ted Turner. Il est remplacé par Vince Russo et son assistant Ed Ferrara.
Ils étaient les créateurs de « l'Ere Attitude » à la WWF, étant réellement les cerveaux de cette opération. La WCW leur offrait des contrats très lucratifs pour les engager en octobre 1999 pour essayer de relancer la WCW et freiner l'élan de succès de la WWF. Russo et Ferrara tentaient de donner plus d'exposition aux jeunes talents, au détriment des anciens comme Hogan et Flair. Cependant, Russo n'avait jamais réussi à créer la même intrigue et le même succès qu'il avait produit quand il travaillait avec Vince McMahon.
La WCW tombe peu à peu dans la spirale des dépenses extravagantes, elle signent des acteurs et embauchent des lutteurs pour seul but qu'ils ne joignent pas la WWF.
En 1999, Russo et Ferrara redonnaient vie à la nWo, cette fois avec Jeff Jarett et Bret Hart à l'affiche mais en décembre 1999, lorsque Bret Hart était victime d'une commotion cérébrale (qui mettra un terme à sa carrière) aux mains de Goldberg qui était victime une semaine plus tôt d'une fracture de la main lors d'une storyline en brisant une vitre de limousine.
Russo et Ferrara étaient suspendus juste trois mois plus tard quand la rumeur circulait qu'ils projetaient de faire de l'ancien lutteur de l'UFC Tank Abott, le champion de la WCW (Abott, malgré ses talents de combattant, n'avait pas beaucoup d'expérience dans le catch et ne rentrait pas dans le cœur des fans). Kevin Sullivan, qui avait été scripteur plusieurs années auparavant, remplaçait donc le duo par intérim. La nouvelle équipe de scripteurs tentait d'apaiser le démoralisement des catcheurs et des fans en faisant de Chris Benoit le champion de la WCW lors du PPV Souled Out en janvier 2000. Pourtant, à cause des problèmes personnels entre ce dernier et Sullivan (la femme de Sullivan l'a quitté pour Benoit), "The Rabbid Wolverine" et plusieurs autres lutteurs demandaient d'être libérés de leurs contrats lors d'une réunion avant le PPV (du fait du manque d'exposition qui leurs sont dûent et à leurs différents qu'ils ont aussi avec Sullivan), Benoit rendait donc la ceinture le lendemain de son succès et quittait la WCW. Il rejoignait la WWF en amenant dans ses bagages d'autres amis autant frustrés que lui comme Perry Saturn, Eddie Guerrero et Dean Malenko.
Le 11 février 2000, des catcheurs de couleurs, Bobby Walker, Harrison Norris et leurs manager japonais Sonny Onoo, portaient plainte pour discrimination raciale envers la WCW, affirmant que c'est à cause de leurs origines qu'ils n'ont pas l'exposition qu'ils méritent, et qu'ils avaient des gimmicks choquantes en plus du fait d'être sous-payés.
En avril 2000, les audiences étaient toujours en berne et continuaient de baisser, Russo et Bischoff effectuaient alors leur retour à la WCW. Ils vont crées des storyline controversé comme le fait que l'acteur David Arquette remporte le titre de champion du Monde pour promouvoir la sortie du film sur la WCW, Ready to Rumble; où Russo qui lui-même gagnait le titre en septembre 2000 (Russo, comme Arquette, n'était pas un catcheur entraîné); mais encore un heel turn de Goldberg en juin 2000 qui était complètement raté et lui retirait de la crédibilité. Les déclarations vives de Russo envers Hogan lors du Bash at the Beach 2000 qui entraînait le départ de ce dernier et une attaque en justice de sa part à l'encontre de Russo pour diffamation (Russo ne voulait pas que Hogan gagne le titre contre le champion Jeff Jarrett lors du Bash at the Beach 2000, mais si Hogan ne gagnait pas il quittait la WCW. Russo va donc demandé à Jeff Jarrett de se laisser volontairement battre en se couchant au sol et en attendant le compte de 3 et ensuite crée un nouveau titre, s'en suivait une altercation très virulante entre Hogan et Russo). Plus tard en 2000, Eric Bischoff aidé d'un groupe de fonds privé Fusient Media Ventures, tentait de racheter la WCW mais se désistait quand il voyait que la fédération n'était plus diffusée sur le réseau TV de Turner dirigé alors par Jamie Kellner. Quand Jamie Kellner prenait la tête de Turner Broadcasting System, il décidait de retirer tous les programmes de la WCW. Sans expositions TV, la WCW n'était plus intéressante pour Fusient dont l'offre d'achat n'avait de la valeur que si la WCW restait programmée sur le réseau de Turner.
Bischoff était une nouvelle fois remercié en juillet 2000, et Russo quittait la WCW en fin d'année, laissant les rênes à Terry Taylor.
Le 23 mars 2001, la WCW était rachetée entièrement avec ses marques déposées et son catalogue vidéo par la World Wrestling Federation de Vince McMahon. Son fils Shane McMahon apparaissait à Nitro, affirmant que c'était lui qui avait acheté la WCW. Bien-sûr, ça ne faisait partie que de la storyline de la WWF qui allait avoir Shane comme meneur de l'Invasion de la WCW à la WWF, qui durait de mars à novembre 2001 et allait marqué la fin de la WCW. Malgré avoir essayé de faire de la WCW une division de la WWF le samedi soir (l’émission qui tenait place était finalement WWF Excess et ensuite WWE Velocity), la WWF n'a fait qu'organiser des matchs sous l'appellation WCW lors de RAW et de SmackDown.



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site