Présentation du Catch:

Les origines et l'expansion du catch:
Le catch est un sport-spectacle dérivée de l'expression anglaise "catch as catch can", aux Etats-Unis on parle de Professional Wrestling.
Aux Etats-Unis au début des années 1800, on trouve des spectacles de "catch" dans des spectacles ambulants foires, cirques Durant ces combat le "catcheur" affronte un "spectateur" qui  en réalité fait parti du spectacle, le vainqueur est connu à l'avance. Bien que l'on puisse penser que le catch est un désecendant de la lutte gréco-romaine, le catch s'en éloigne car les matchs sont scénarisés.
Plus tard au Mexique, Japon ou aux Etats-Unis les premières strutures voient le jour, le premier titre fut crée le 19 janvier 1880. Le succès de cette nouvelle discipline commence à interessé les journaux et la presse en général, en effet le nombre de spectateurs augmentent au fils des années. Cet engoument autour du catch est à l'origine de la création des premières fédérations (AWA en 1927, NWA en 1928, La EMLL au Mexique en 1933 ...)
Des catcheurs talentueux commencent à se faire connaître au public (Lou Thesz, El Santo au Mexique ...)
Les plus grandes promotions se produisent dans les plus grandes salles (Madison Square Garden, Tokyo Dome ...) Les premières émissions de télévisions à propos du catch commence à apparaître.
Mais ce n'est que dans les années 1980 que le catch connait un succès mondial.

 

Caractéristiques du catch:
Le catch est un sport-divertissement, en effet dans un match chaque lutteur joue un rôle, généralement le " gentil " (appelé Face) contre le " méchant " (appelé Heel). L'issu des match est préalablement décidé par des "bookers" (ou scénaristes) et doit évidemment être acceptée par les participants pour que le match se déroule correctement et sans malentendu. Contrairement aux autres sports de combat, un match de catch sert généralement de prétexte à raconter une histoire (storyline) pour distraire les spectateurs et les pousser à se prendre au jeu. Par exemple, le catcheur jouant le rôle du "méchant" passe son temps à " tricher " de sorte à forcer la foule à le huer. Ainsi, les fans s'amusent en encourageant le " gentil " à gagner son match. Malgré cet aspect parfois grand-guignol, le catch possède un aspect sportif indéniable nécessitant une condition physique hors-pair de ses participants, capables d'accomplir de réelles prouesses physiques sans se blesser (dans la plupart des cas).
Le gagnant n'est pas forcément le catcheur le plus talentueux ou le plus populaire : victoires et défaites servent avant tout à raconter une histoire.
Bien sûr, la façon dont un catcheur gagne un match sert avant tout à faire avancer le scénario de sa rivalité avec son adversaire. Les rivalités sont évidemment décidées par les bookers et ne reflètent pas une véritable animosité entre les catcheurs concernés. Dans la mesure où deux catcheurs impliqués dans une rivalité vont être amenés à lutter souvent l'un contre l'autre, il est même préférable qu'ils s'entendent bien afin que le combat soit le plus fuilde possible et ne dégénère pas.
Les interviews et les longues déclarations au micro jouent une part de plus en plus importante du spectacle car elles servent de mise en scène pour des matchs futurs.
La plupart des catcheurs américains possèdent un gimmick. Dans les grosses compagnies de catch américaines la nature des gimmicks a beaucoup évolué au fil du temps. Au début ils se limitaient au simple comportement du catcheur dans le ring (celui qui respecte les règles contre celui qui ne les respecte pas). Par la suite les gimmicks ont évolué pour s'imprégner des différentes facettes de la personnalité (un narcissique, un opportuniste, etc.), pour finalement devenir encore plus précis (un biker, un milliardaire, etc.). De nos jours, les gimmicks peu réalistes tendent à disparaître et les lutteurs préfèrent axer leurs personnages sur une caractéristique comportementale.
En dehors des combattants, l'arbitre est aussi au courant de l'issu du match.
Le style de lutte va changer d'une fédérations à l'autre ou d'un pays à l'autre, ainsi aux Etats-Unis on a un style plutôt "sport-spectacle" au Japon on aura plutôt du "Strong Style" et au Mexique de la "Lucha Libre"
Le catch offre un divertissement et non pas un véritable combat.

 




 
Créé avec Créer un site
Créer un site